POLITIQUE 1 Commentaire

Bénin-Marie Odile Attanasso: «je me battrai pour un second mandat de Talon»

Léonce Gamai
publié le Jul 16, 2018

Dans une interview au journal La Nation, la ministre de l’Enseignement supérieur du Bénin s’est prononcée en faveur d’un (éventuel) second mandat du président Patrice Talon.

marie odile attanassoLa ministre Marie-Odile Attanasso veut un second mandat pour le président Patrice Talon 

 

Marie-Odile Attanasso veut un second mandat pour le président Patrice Talon. L’actuelle  ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique l’affirme dans une interview à La Nation. Au menu de cette grande interview publiée ce lundi 16 juillet par le quotidien de service public sur son site web, les réformes dans l’enseignement supérieur, ses ambitions politiques, les fruits des réformes du Gouvernement et la nécessité d’un second mandat du chef de l’Etat, Patrice Talon, à la tête du Bénin.

En 2016, en début de mandat, le président Talon avait affirmé qu’après deux ans d’austérité et de réformes courageuses, l’économie du pays reprendrait son envol avec des impacts sur la vie des populations. Dans l’une des déclarations, il demandait à ses compatriotes de se «serrer la ceinture». Mais plus de deux ans après, si les performances économiques du pays  s’améliorent, le pouvoir d’achat des populations reste faible. «On s’est rendu compte que ce n’est pas deux ans qu’il fallait. Le trou était plus profond qu’on ne le pensait », a fait savoir la ministre de l’Enseignement supérieur dans les colonnes de La Nation. «Peut-être que c’est la raison pour laquelle il (Talon) faut faire plus que cinq ans», a lâché Mme Attanasso. «Je veux dire que le président doit peut-être faire plus que cinq ans, explique-t-elle. Peut-être deux mandats pour asseoir les réformes. Je le souhaite vivement, parce que quand vous regardez le chantier qu’on est venu trouver au Bénin, si on fait cela, cinq ans après cela va retomber. Il faut vraiment reformater l’homme. Il faut remettre les bonnes habitudes, les bonnes pratiques. Et, en cinq ans, je ne crois pas qu’on aurait vraiment infléchi la tendance».

Considérée, selon des confidences, comme l’un des ministres les plus proches du président Patrice Talon, Marie Odile Attanasso veut faire de sa candidature pour un second quinquennat, un challenge personnel. «Personnellement, je me battrai pour un second mandat du président Patrice Talon», martèle-t-elle.

Elu en mars 2016, le président Patrice Talon avait pris le pouvoir avec la promesse de faire un mandat unique. Et ce, bien que la Constitution lui permet de solliciter un second mandat de 5 ans à la fin du premier en 2021. Mais en Avril 2017, après l'echec de son projet de réforme constitutionnelle qui prévoyait, entre autres l'instauration d'un mandat unique, son discours a évolué. Le chef d'Etat béninois n'exclut pas la posssibilité de rempiler en 2021.