SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin: le ministre Kakpo Mahougnon tourmenté par les mauvais résultats aux examens

Olivier Ribouis
publié le Aug 12, 2018

Après la proclamation des résultats du Baccalauréat 2018 qui a affiché un taux d’admissibilité de 33,43 % au plan national, Kakpo Mahougnon, le ministre béninois  de l’enseignement secondaire est tourmenté par la baisse générale du taux de succès observée à tous les niveaux.

kakpo-mahougnon Kakpo Mahougnon, le ministre béninois de l’enseignement secondaire

Ça bouillonne dans la tête de Kakpo Mahougnon ! CEP, BEPC et BAC, ces trois examens nationaux n’ont rien donné de réjouissant  pour le ministre béninois de l’enseignement secondaire. Proclamés vendredi soir,  les résultats du Baccalauréat 2018, 33,43 % au plan national,  lui ont coupé le sourire.

Comparativement aux 41,65 %  de taux de succès enregistrés en 2017, la nette tendance baissière de cette année déçoit le ministre qui ne cache pas son tourment. « C’est un sentiment d’insatisfaction (qui m’anime) par rapport à la qualité de tous les examens de cette année. Nous avons une tendance baissière depuis le Cep jusqu’au Baccalauréat en passant par le Bepc », a déclaré le ministre rapporté par La Nouvelle tribune infos plus.

De 65%  en 2017, le taux de succès au niveau du Certificat d’étude primaire (CEP), le premier examen national est passé à 64 % en 2018. La catastrophe de l’année est enregistrée au Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) qui a affiché  28% contre 50, 56% en 2017.

Au regard de ces résultats, Kakpo Mahougnon qui s’est illustré à son arrivée avec des mesures drastiques dans les lycées et collèges veut prendre langue avec les acteurs du système éducatif pour remettre les pendules à l’heure.